Théodore Monod

« L’univers est d’un seul tenant, alors ayons des vues globales, des vues suffisamment larges. Comme l’a si bien dit un poète anglais : «celui qui cueille une fleur dérange une étoile». J’y trouve une notion vraie, celle d’unité du cosmos et par conséquence de solidarité entre les êtres vivants ».

Lire la suite…

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *