Questions face au désert

Mains en négatif, Jabbaren (Tassili-n’Ajjer). Elles sont émouvantes car elles représentent la marque d’un être humain qui les a posées sur la roche en formulant un voeu.
(Henri-J.Hugot / Photo Maximilien Bruggmann)

Nombre d’entre nous, voyageurs européens avons vécu l’expérience du désert et de la rencontre avec ses nomades. Cette expérience nous a amenés à nous poser quelques questions essentielles :

– Tous les espaces naturels restés intacts ne pourraient-ils pas devenir, aujourd’hui, une forme de désert face aux espaces modernisés industriellement par l’homme ?

– L’expérience vécue au désert depuis de nombreuses années n’incite-t-elle pas à réfléchir sur les droits et les limites de l’homme à transformer la nature ?

– Les hommes nomades du désert ne pourraient-ils pas devenir les modèles de ceux qui désirent habiter la nature en respectant son équilibre ?

– Les civilisations nomades du désert n’ont-elles pas un message à nous transmettre ?

– La civilisation industrielle est-elle en mesure de respecter les aspirations profondes des hommes du désert ? Un compromis est-il possible ?

– Les nomades nous lancent un appel. Comment y répondre ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *